Skip to content

La région de Cocagne se joint au réseau des Transition Towns

6 janvier 2010

Le 5 novembre, la région de Cocagne a été officiellement désignée le 7e «Transition Town» au Canada. Ce regroupement international mise sur la renaissance communautaire pour répondre aux grands défis énergétiques et écologiques de notre époque.

Le réseau des Transition Towns est né en 2006 en Angleterre en réaction au phénomène du Pic Pétrolier (Peak Oil) et des Changements Climatiques. Puisque l’époque du pétrole à faible coût tire à sa fin et que sa combustion contribue au Changement Climatique, on doit graduellement sevrer notre dépendance sur les énergies fossiles. À présent, on utilise le pétrole, entre autres, pour se chauffer, pour transporter les gens, notre nourriture et nos biens de consommation, et pour produire de nombreux matériaux synthétiques tels que les plastiques et les engrais. Il est donc grand temps de penser à l’adaptation ou la Transition de nos communautés vers des solutions durables.

L’approche Transition veut amener les citoyens et différents acteurs d’une communauté a prendre conscience du pic pétrolier et des changements climatiques pour ensuite passer à l’action d’une manière créative. En misant, entre autres, sur la production alimentaire et énergétique à l’échelle locale, le transport durable et l’efficacité énergétique, une communauté augmente son autosuffisance et réduit sa vulnérabilité aux contrecoups imprévisibles reliés à ces phénomènes ainsi que l’instabilité économique. Aujourd’hui, 245 communautés dans 15 pays autour du monde font parti du réseau des Transition Towns. Transition Cocagne est appuyé par le Fonds en fiducie pour l’environnement du Nouveau-Brunswick.

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. Marc Goguen permalink
    27 janvier 2010 14 h 00 mi

    J’ai assister au déjeuner communautaire et bien aimer. Par contre j’ai été très décu que toute la documentation offerte était uniquement en anglais, surtout à Cocagne. Dans un milieux comme Rexton ou St Jean j’aurait peut-être plus facilement accepter cela.

    • 28 janvier 2010 22 h 21 mi

      Salut Marc,

      Bien content que tu ais aimé le déjeuner. Malheureusement tu n’a pas eu la chance de mettre la main sur le matériel billingue ou unilingue français qui était disponible sur la table kiosque et un peu partout dans la salle. Puisque Transition Cocagne est une initiative qui dépend largement des efforts de volontaires et de bénévoles la traduction de tout le matériel n’est pas toujours possible. Aussi, plusieurs manuels et ouvrages de références reconnues sont seulement en anglais. Cependant, nous ferons notre possible pour continuer à améliorer le volet d’éducation et d’interprétation. Merci pour ton commentaire. En espérant te revoir lors d’une prochaine activité.

      bien à vous,

      Mathieu D’Astous

  2. Marielle Poirier permalink
    15 février 2011 14 h 10 mi

    Nous avons beaucoup aimé le déjeuner, cette année et celui de l’an passé. Merci de votre beau travail et votre dévouement à la cause.
    Nous serons toujours-là, Jean-Guy et moi, pour vous appuyer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :